Réussir comme Dale Carnegie ou échouer comme les autres

Réussir comme Dale Carnegie ou échouer comme les autres

dale-carnegie

Les 3 principes fondamentaux de Dale Carnegie

Certains l’aiment, d’autres le détestent. Quoi qu’il en soit, Dale Carnegie a su marquer son époque avec un livre audacieux : Comment se faire des amis et influencer les gens dans lequel il nous livre les clés pour comprendre les interactions sociales, les maîtriser et obtenir des autres ce qu’on veut. En lisant ce livre j’ai appris beaucoup de choses que je vais ici te partager. On va voir aussi comment il peut t’aider à négocier, trouver un emploi ou te faire apprécier rapidement par tes interlocuteurs.

Dans les grandes lignes, après avoir lu le livre de Dale Carnegie, voici ce qu’on pourrait retenir :

  • Personne ne se remet en question : Lorsqu’ils sont arrêtés, les plus grands criminels accusent toujours les autres : la société, les conditions de vie, la misère… en trouvant des causes extérieures justifiants leurs actes. Plus généralement il en va de même pour tout le monde. Personne n’aime admettre qu’il a eu tort et beaucoup ne le reconnaissent jamais. Il faut donc chercher à ne pas contredire, se plaindre ou critiquer les autres car cela est inutile et n’aide pas à gagner leur sympathie.
  • Les gens sont égoïstes : Instinct de survie, désir de reproduction… une chose est sure : si elle a le choix, une personne se privilégiera toujours elle-même. Il n’y a que des gens plus ou moins polis qui dissimulent plus ou moins bien leur égoïsme. Il ne vous est jamais arrivé de discuter avec des personnes qui ne parlent que d’elles-mêmes ? Il faut donc mettre les autres en avant, adopter leur point de vue et les convaincre en cherchant des arguments dont ils pensent qu’ils leur seront avantageux.
  • On apprend en écoutant : Si on cède à l’égoïsme et qu’on n’écoute que soi, on n’apprendra jamais de nouvelles choses. Au contraire, laisser les autres parler, écouter activement, c’est le moyen de saisir de nouvelles informations, des anecdotes et de gagner la confiance de son interlocuteur. Sa sympathie aussi.
  • Il faut mettre son égo de côté : Les 3 points précédents, pour fonctionner, nécessitent de faire un travail sur soi préalable et de mettre son égo de côté. Ceci pour résister à la tentation de se mettre en avant, parler de soi, d’adopter son point de vue.

En pratique, ce livre a changé ma vie. Tous les jours, je garde en mémoire les fondamentaux enseignés dans ce livre et j’adapte mon comportement en conséquence. En soirée, je pose des questions dont les réponses m’intéressent et qui mettent mon interlocuteur en avant. D’une pierre, deux coups : j’apprends des choses passionnantes qu’on ne m’aurait jamais révélées autrement et que je n’aurais jamais apprises, et souvent, je gagne un nouvel ami.

Lorsque je postule pour un nouvel emploi ou que je cherche à négocier, je ne dis pas : « je souhaite travailler pour vous » mais : « j’aimerais aider le développement de votre organisation ».

La conclusion est assez simple : adopte le point de vue de l’autre.

Envie d’aller plus loin ?

Si tu veux que je t’aide et t’accompagne dans tes projets, tu peux prendre rendez-vous à n’importe quel moment.

Enfin, si tu penses qu’il lui sera utile, envoie cet article à un ami 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *